Atelier collaboratif DiversifieToi



Un autre succès de collaboration, de partage et de formation de groupe.


L’atelier DiversifieToi à permis d’en apprendre plus sur le processus et la gestion de la diversité globale, de l’inclusion et aussi des femmes en technologies.



J’ai eu le plaisir d’animer et collaborer avec Susan Dubé, directrice du capital humain de la Ville de Joliette, afin de mieux comprendre et initier la diversité dans les entreprises, au travail et dans notre société.



Les objectifs de cet atelier touchaient les points suivants:


Échanger, partager, initier des idées et changements


Comment implanter un programme de diversité


Comment gérer la diversité TI- affaires et RH


Discuter du rôle et apport des femmes en technologie




Pourquoi avons-nous besoin de parler de la diversité et de l’inclusion de nos jours, pourquoi devons-nous penser à implanter et gérer un programme de diversité ?


Voici plusieurs points qui sont ressortis lors de cette discussion :



Premièrement le pourquoi nous devons en parler


Pour les générations couvrant les 30-60 ans il y a encore certaine part de préjugé, de mauvaises perceptions, d’idées préconçues et disons-le ouvertement d’ethnophobie, de sexisme, d’âgisme, de xénophobie, d’homophobie, et bien d’autres.


C’est pourquoi il est essentiel d’avoir ce type de discussion, de sensibilisation, de partage, d’éducation, d’ouverture et d’amener à développer des esprits ouverts et collaboratifs et cela va dans les deux sens pour tout le monde.


Pour les générations plus jeunes, dont celle des Z, la question de la diversité ne se pose pas, car ils ont eu une enfance baignée dans la diversité, le multiculturalisme et ils sont habitués à parler plusieurs langues et sont très ouvert aux changements.



Deuxièmement, comment implanter un département de diversité et inclusion


Susan a eu la générosité de nous partager son expertise à la Ville de Joliette. Il faut savoir que les municipalités ont une politique ferme à suivre concernant les programmes de diversité et inclusion dans chaque ville. Susan a eu comme mission de s’assurer de la mise en place et le bon suivi des politiques pour répondre aux normes exigées par le gouvernement. Ses clients sont tous les départements et secteurs et services offerts aux citoyens. Son devoir est de répondre à tous les besoins de recrutement et de la bonne continuité des programmes d’accueils de la diversité.


Peu importe le type de programme que l’on souhaite mettre de l’avant, il est primordial d’impliquer les gestionnaires à l’élaboration et la mise en œuvre des programmes. Cette façon de faire permet l’adhésion de tous et la réussite de celui-ci. Par la suite, la direction du Capital humain doit suivre les différents programmes afin de s’assurer des bonnes pratiques de gestion dans chacun de ses services. Parfois la formation et la sensibilisation sont nécessaires afin de faire taire les perceptions et les préjugés et permettre l’ouverture.



Troisièmement, comment gérer la diversité


Un point important pour gérer la diversité est de garder et avoir un esprit ouvert en tout temps. Comprendre les besoins concrets de nos organisations, des profils recherchés qui sont essentiels à la livraison des services. On cherche des compétences, un bagage d’expertises qui peuvent être transférable et apporter une valeur ajoutée, savoir reconnaître les expériences d’ailleurs et de modèles d’affaires différents qui peuvent nous apporter des idées innovantes, inspirantes et différentes pour nous aider à répondre à certains enjeux.


Être créatif, oser, initier le changement, voir au-delà d’un simple cv et porter plus attention à un parcours personnel des individus pour nos opportunités.


Aussi cela peut nous aider fortement à mieux gérer la pénurie d’emploi en ce moment. Soyons moins fermés sur nos recherches, soyons ouverts et intégrons notre communauté dans nos objectifs d’entreprises.


En pénurie de candidats, il faut savoir imaginer et créer de nouveaux scénarios d’employabilités. Cognez à la porte des organisations à minorité visible, au regroupement communautaire, au groupe d’âge d’or, aux organisations d’aide à l’emploi et association étudiante aussi. Établissez vos besoins avec eux, trouver des solutions pour rendre l’insertion au travail plus facile. Vous aurez des gens motivés et une belle reconnaissance. Aussi certaines expertises dans d’autres pays pourraient être reconnues plus facilement par nous gouvernements et associations professionnelles.



Quatrièmement l’apport et les rôles des femmes en technologie



Il faut arrêter d’avoir le syndrome de l’imposteur. Les femmes en technologies ont leur place et apportent une grande valeur ajoutée dans les entreprises. Une vision nouvelle sur l’esthétisme d’une solution, apporter une meilleure vision et compréhension de l’expérience client du côté féminin, une sensibilité et empathie dans une équipe qui fait du bien, le côté maternel qui prend en charge le bonheur des équipes ne sont que de minimes points que nous apportons.





Et finalement voici un partage de piste de solutions


Soyez ouvert

Allez vers les gens

Prenez le temps de connaître et échanger

Pensez différemment et voyez les besoins et l’apport à valeur ajoutée dans sa globalité

Sachez reconnaitre les expertises, les compétences et le vécu d’ailleurs

Démontrez une sensibilité

Collaborez et inspirez le changement



Article écrit par Stéphanie Sauvé et Susan Dubé suite à notre atelier collaboratif sur la diversité et l’inclusion


Vous avez des questions ou vous voulez en savoir alors n’hésitez pas à nous contacter sur Linkedin.


Au plaisir !


Stéphanie et Susan

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square